Blog de Mondestin Sony Pascal /Okap

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, novembre 3 2012

CHANGEMENT D'HEURE en Haïti par le gouvernement Martelly-Lamothe

Le Bureau de Communication de la Présidence informe la population que selon les dispositions de l’arrêté présidentiel du mercredi 7 mars 2012, l’adoption du changement d’heure en fonction des saisons est permanente.

changement_d_heure.gif

Ainsi, l’heure nationale reculera de 60 minutes à compter de 2h00 a.m. le premier dimanche du mois de Novembre, soit cette année le 4 Novembre 2012 plus précisément et, avancera de 60 minutes à chaque deuxième dimanche du mois de Mars, jusqu’à nouvel ordre.

Le Bureau de Communication de la Présidence invite la population à se régler sur ces nouvelles dispositions, afin de ne pas avoir de contretemps dans ses activités quotidiennes.

dimanche, octobre 28 2012

Une idée de plus sur le Premier Ministre haitien (Laurent Lamothe)

Laurent Lamothe tiré sur 4 épingles à New York pour l'AG de l'ONU se faisant même féliciter par notre Bill Clinton National (lol)...tandis que ce même Laurent Lamothe traite Dessalines comme un vulgaire "Gason Lakou" de l'Histoire Nationale en portant une chemise avec les manches retroussées lors de la cérémonie officielle du 17 octobre.

laurent_lamothe.jpg

Cela en dit long sur nos dirigeants préférant aller jouer les "chèlbè" chez PAPA BLANC, aimant pavoiser, claquer leurs millions au lieu de saluer la mémoire et s'inspirer des pères de notre patrie: des esclaves bafoués, maltraités, mariés à la misère mais osant rêver de liberté et d'indépendance.

mardi, octobre 23 2012

Bulletin météo du Mardi 23 Octobre 2012 Valable jusqu'au 25 Octobre 2012

Le bassin Caribéen reste sou l'influence de la tempête tropicale SANDY.



goes_carc_1070_m_2012_10_23_23h45m.jpg

 En effet, l'Ile d'Haïti pourrait connaitre un temps perturbé par les
  effets indirects de cette tempête sous forme de grain (pluie et vent)
  et d'orage violent sur toute la façade sud et peu violent sur les
  autres départements du pays. Un bulletin spécial a été émis en la
  circonstance.
  Prévision pour Haïti
    * Ciel couvert par endroit au cours de la journée et en soirée.
    * Températures supportables dans la journée mais agréables au cours
      de la nuit ;
    * Activités de pluies et d'orages modérés à forts sont prévues sur le
      pays notamment sur les départements du Sud, du Sud-est, des Nippes,
      de la Grand Anse et de l'Ouest cet après-midi ou ce soir.
                           Tendances ultérieures
  Mercredi : Nuageux à couvert en journée ; De la pluie et des orages
  sont prévus à la mi-journée et en soirée.
  Jeudi : quelques rares percées de soleil dans la matinée, Pluie et
  orages en soirée.
  Avis
  Le Centre National de Météorologie (CNM) de concert avec le SPGRD et la
  DPC demande à la population des zones à risques de rester vigilante et
  d'appliquer les consignes de sécurité en cas d'orages et de fortes
  pluies pouvant causer des inondations, des éboulements et de glissement
  de terrain par endroits.
  Prévision pour Port-au-Prince et environs
    * Ciel couvert pendant toute la journée;
    * Venteux par endroit ;
    * Tº max 32ºC ; Tº min: 21 ºC ;
    * Pluie et d'orages prévus en fin de journée et en soirée.



Lever & coucher du soleil pour Port-au-Prince

  Aujourd'hui 23 Octobre Lever : 06h 47mn Coucher : 06h 22mn
  Mercredi 24 Octobre Lever : 06h 47mn Coucher : 06h 22mn

vendredi, octobre 19 2012

Je ne l'aurais jamais penser (Mwen pap janm bliye sa...)

Jodia mwen manke pedi vim si se pat gras Bondye ak kèk zanmi mwen pa tap la anko, paske pou tèt yon mouvman protestasyon ki genye.

pascal.jpg

E byen pou tèt mwen pa gen pyès poum idantifyem kom jounalis, yon ajan UDMO nan vil Okap deside pou li ta arete mwen, e li deside pou li aplike e itilize tpout sa ki konfom e li kapab pou li te pran swen de mwen, ak tout sa nou konnen. Sak fèm mal malgre mwen te trè saj e menm plis ke saj paske mwen konnen mwen anto pou tèt pyès men sitou pou badj près mwen.Men ajan UDMO a pat konpran sa, malgre lot konfrè jounalis ki la di ke yo rekonèt mwen e ke mwen se yon jounalis, malgre sa misye pa pran koulè. Malgre li te sezi telefon mwen ki te pral pran foto malgre mwen poko te fè anyen menm, misye te gen yon sèl lide nan tèt se pran swen de mwen. E byen map di Bondye mèsi paske sa pa fini mal, e map di mèsi tou a tout konfrè jounalis kite rete kanpe avèm, san mwen pap bliye yon ansyen patron mwen ki te direktè mwen nan Radyo Mega FM, nan Okap ki wè fenomèn nan ki pa menm gade ki pa okipem menm, malgre mwen te fè plis pase yon ane ap travay nan radyo a epi se sèlman 100 dola ayisyen yo te ba mwen, misye pa konpran e pa gen rekonesans de sa. Jodia li wè mwen nan altèkasyon ak Lapolis, li pa gadem menm. Mèsi nèg Okap, Mèsi....

Map eskizem oprè de tout lektè mwen yo, paske yo pa gentan jwen foto sou mouvman ki te nan Meri Okap la, men mwen pral fè tout sa ki depan de mwen pou yo gen plis lide byento.....

SENSEMAN MWEN TE ANTO E MWEN DI BRAVO A LAPOLIS OKAP

mercredi, octobre 17 2012

Photo manifestation anti Martelly 17 Octobre 2012 Cap-Haïtien

La manifestation anti Martelly et Lamothe en image

IMG_2286.jpg

IMG_2288.jpg

IMG_2289.jpg

IMG_2290.jpg

IMG_2291.jpg

MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

UN REVOLUTIONNAIRE NE SAURAIT OUBLIER JEAN-JACQUES DESSALINES

Le 17 octobre 1806,les masses haïtiennes, exploitées et dominées, les esclaves du monde entier de l’époque, mais aussi les progressistes du monde colonial qui aspiraient à l’indépendance, ont subi une perte terrible: DESSALINES est mort du complot orchestré par les deux leaders des nouvelles classes dominantes du nouvel État d’Haïti :CHRISTOPHE REPRESENTANT DE L’ELITE NOIRE ET PETION REPRESENTANT DE L’ELITE MULATRE. Il n’est pas mort au combat, comme MACKANDAL, BOUKMAN, ACAO, BENOIT BATRAVIL, RAYMOND JEAN-FRANCOIS, ALIX LAMAUTE, YANICK RIGAUD. La révolution haïtienne perdit un de ses principaux dirigeants; les masses populaires haïtiennes et les esclaves rebelles de toute l’Amérique avaient perdu un combattant très cher. Quel que soit le temps ou l’espace, un révolutionnaire doit emboîter les pas de ce géant. Qui des révolutionnaires internationaux n’auraient été, ne sont touchés par son idéal, son courage et sa sincérité? Avec CAPOIS LA MORT, et mieux que quiconque dans le monde d'aujourd'hui, il a su incarner les vertus fondamentales du révolutionnaire: la loyauté prioritaire à l'égard des déshérités; la résolution farouche de mettre ses actes en conformité avec ses convictions. Convaincu que la présence des anciens colons français dans le nouvel État indépendant et celle des colons espagnols esclavagistes à l’Est constituaient une menace pour la révolution fraîchement victorieuse, il dirigea lui-même le massacre de ces anciens colons français et la campagne de l’Est. Des historiens au solde des classes dominantes minimiseront sa mort et certains ne comprennent pas jusqu'à date qu’il est mort parce qu’il souhaitait une société haïtienne équitable; qu’il est mort parce qu’il procédait à la vérification des titres de propriété; qu’il est mort parce que les grands généraux noirs et mulâtres accaparaient tous les biens vacants. Ils ne comprendront jamais qu'il est mort parce qu'il aimait passionnément les hommes et sa propre culture(jusqu’a date des conformistes le traitent de populiste parce qu’il adorait danser la danse populaire-tandis que Paul Magloire est considéré par eux comme un bon vivant parce que lui, il dansait les musiques de salon); qu'il est mort pour éviter que les colons et les capitalistes viennent dans le pays exploiter les travailleurs; qu’il est mort parce qu’il ne voulait pas que la nation soit occupée par les impérialistes; qu'il est mort pour sauver les enfants de son pays de la mort précoce, des milliers d'opprimés de souffrances inhumaines et inutiles, auxquelles les condamnait un régime déjà condamné par l'Histoire. La réaction triomphe. Cependant, les Généraux Christophe et Pétion, aux mains rouges du sang des travailleurs du Royaume du Nord et de la République de l’Ouest, n’ont pas osé célébrer sa mort. Les progressistes et révolutionnaires doivent aujourd’hui encore continuer à chérir le souvenir de ce grand révolutionnaire, car il a donné sa vie pour la libération des classes opprimées. Si l’imaginaire entourant la Révolution haïtienne est si riche en mythes et symboles de toutes sortes, c’est que les révolutionnaires s’inventent au fil des événements et façonnent une série de représentations qui leur servent à penser la nouvelle société qu’ils prétendent construire à neuf. Comme tout grand récit, la Révolution finit par se doter de héros réputés avoir contribué à la fondation, à la conduite ou au maintien de la nation. De toutes les grandes figures révolutionnaires, Dessalines est sans doute celui qui se distingue le plus, non seulement parce qu’il représente la Phase la plus radicale, Le plus populaire et la plus violente de la Révolution, mais aussi, voire surtout, parce qu’il en vient à incarner la Révolution elle-même, dans ce qu’elle a de plus utopique, de plus extrême. Dans ses principes, la Révolution prolétarienne est incompatible avec tout culte du héros : la transformation socialiste comme phase transitoire de la société communiste doit précisément empêcher à un homme de s’élever au-dessus des autres. L’héroïsation bourgeoise doit être rejetée, en même temps que toute forme de domination d’une figure individuelle sur la collectivité. Ce discours égalitaire et ce nivelage apparaissaient déjà clairement dans une chanson révolutionnaire de la sans-culotterie où il est explicitement dit : Il faut raccourcir les géants, Et rendre les petits plus grands, Tous à la même hauteur, Voilà le vrai bonheur révolutionnaire. Deux cent six ans après sa mort, après une longue période ou les classes dominantes ignorent la pensée dessalinienne, nous voulons maintenir en vie l’homme à travers ses actes, ses prises de position .Nous nous efforçons à le faire connaitre par les masses laborieuses. Mais, au-delà de l’héros, au-delà de toute les mensonges orchestrés par des historiens sans vergognes, au delà des hypocrisies des classes dominantes, des chefs de l’état chaque a 17 octobre c’est l’homme qu'il nous faut (ré)découvrir. Personnage historique et non image héroïque, l'histoire et l'œuvre de Dessalines est importante à connaître. Sa vie, son œuvre est une source d'exemples, d'enrichissements théoriques et pratiques non seulement de par les succès qu'il a connu, mais également de par ses échecs et ses erreurs. Loin de tout culte de la personnalité, nous voulons restituer ici la vie et l'œuvre d'un révolutionnaire hors du Commun. Dessalines et la révolution des esclaves de 1804 méritent d’être mieux connus du prolétariat et de la jeunesse de cette époque. C’est dans le fameux livre du komite de rezistans Benwa Batravil(k.r.b.b) que l’on retrouve l’explication la plus détaillée. Ici, nous ne pouvons qu’en retracer les grandes lignes. C’est une histoire faite d’héroïsme et de sacrifices. Les masses laborieuses d’esclaves avec Dessalines a leur tête ont fini par triompher dans la lutte révolutionnaire, les grandes puissances, tour a tour, qu’étaient l’Espagne, l’Angleterre, la France. Comme tout mouvement social, le mouvement révolutionnaire des masses esclaves était traversé par différents courants de pensée. Chacun a sa façon, les représentant de ces courants dans le temps cherchent comment les décrire et les inventorier. Les idées étant des représentations humaines de la réalité sociale. QUI ETAIT DESSALINES ? Contrairement à Christophe qui dirigeait un hôtel dans la ville du Cap. Toussaint, esclave domestique, cocher qui sera affranchi par son maitre. Dessalines était un esclave des champs qui travaillait dur, jusqu'à l’âge de 31 ans, il n’a pas vécu une vie libre. Durant toute sa vie, son corps portait les traces du fouet de ses maitres. Il faisait partie des travailleurs esclaves sur lesquels reposa l’économie de Saint-Domingue. Il a connu toute sorte de sévices. Sa condition d’existence matérielle engendra chez lui, la détermination farouche de combattre ses anciens maitres avec toute la rigueur révolutionnaire que cela suscite. La première leçon que tira Dessalines au cours de ses expériences de lutte fut : LORSQUE LES MASSES EXPLOITEES SONT UNIES SUR LA BASE D’UNE ORGANISATION, ILS PEUVENT EBRANLER LE SYSTEME D’EXPLOITATION. Cette leçon viendra du congres tenu à Bois caïman dans la nuit du 13 au 14 aout 1791 et de l’insurrection des esclaves du nord dans la nuit du 21 au 22 du même mois et de la même année. LA TRAHISON DE TOUSSAINT Tout en faisant la guerre, Toussaint ne considérait pas le conflit avec la France comme une contradiction antagonique. Il faisait la guerre sur le terrain et combinait des négociations secrètes avec l’ennemi .Il recherchait toujours un compromis. Au lieu d’expliquer clairement les objectifs des ennemis de classe, d’extirper de son rang les vacillants et d’en finir une fois pour toute avec les colons qui ne souhaitaient que le retour de l’esclavage, il préférait réprimer ceux de son camp qui, comme Moise désirait aller plus loin et agissait en conséquence. LES MASSES FRUSTREES par la politique (roule m de bonda) opportuniste de Toussaint qui favorisera les blancs pour soigner son image auprès de ses supérieurs c'est-à-dire l’état français le pire ennemi des masses populaires. Cette politique de trahison expliqua la défaite de Toussaint. Ce sera une seconde leçon que Dessalines apprendra : LES DIRIGEANTS D’UNE REVOLUTION NE SONT PAS TOUJOURS SUR LA MEME POSITION QUE LES MASSES, QUAND CELA SE PRESENTE, ILS TRAHISSENT LES MASSES POUR DES INTERETS PERSONNELS.

ENTRE LA VOIX REFORMISTE ET CELLE REVOLUTIONNAIRE. La question de la transformation de la vieille société coloniale basée sur l’exploitation esclavagiste, du passage a une nouvelle société sans maitre et esclave grandissait avec une forte conviction chez les masses populaires généralement et des généraux en particuliers. Elle recevra des solutions profondément différentes : allait on cheminer vers l’autonomie dans le cadre de reformes limitées fondées sur une entente entre colons-bourgeoisie française et les grands généraux noirs, elle-même réalisée sur le dos des masses paysannes pauvres contraints de travailler pour enrichir ses ennemis de classe en échange de l’abolition de l’esclavage ? Cette voie rude de conséquence pour les masses populaires sera celle de Toussaint. L’évolution et l’aiguisement des luttes de classes entre révolutionnaires et reformistes,la position de Moyse et les initiatives autonomes du mouvement populaire, imposèrent finalement une autre voie :celle du refus de la voie réformiste ;celle de l’affirmation d’une voie revolutionnaire,c'est-à-dire d’un compromis entre anciens-nouveaux libres(noirs-mulâtres) et les masses populaires. C’est dans les vastes, terribles et complexes processus sociaux, politiques et militaires qui vont de juillet 1802 suite au message apporte par des esclaves qui réussiront a prendre le large et informèrent les saint dominguois que l’esclavage est rétablit en Guadeloupe a mai 1803 que cette voie révolutionnaire et indépendantiste se développe et s’affirme avec le plus de puissance. Des mouvements de guérilla par ci et la avec des leaders tels les Lamour Derance,Sila,Sans-Soucis,Petit Noel , Capois la Mort, Petion, Christophe et surtout Dessalines joueront dans ces mois et années un rôle fondamental. C’est ce qui fera d’eux les symboles de cette étape de la révolution et de l’indépendance nationale. Sous le commandement de Dessalines, aucun cadeau ne sera fait à l’ennemi. La violence irrésistible de son armée sera proportionnelle à celle de Rochambeau. Christophe et Petion, les deux authentiques leaders des classes intermédiaires affranchis et de ses deux ailes noires et mulâtre s’unissent avec Dessalines ancien esclave dont le radicalisme s’intégrait et se confondait avec les revendications les plus populaires et révolutionnaires. Le 18 novembre a vertieres, les masses esclaves qui ont triomphé de l’armée de Napoléon furent des héros de l’émancipation humaine : pour répéter l’auteur des jacobins des noirs. Comme toutes révolutions, la nouvelle société de la jeune république sera née au milieu des ruines : la destruction systématique des moyens de production, de toutes les richesses accumulées par trois siècles de colonisation, la mort de milliers de vies étaient le cout de l’indépendance nationale. Alors, les nouveaux dirigeants faisaient face a deux taches essentielles : 1-la consolidation par la protection militaire de l’indépendance ; 2-la reconstruction matérielle et l’organisation économique. 1-Institutionnellement, gardée l’armée populaire et la renforcée était fondamentale-Achat d’armes, de munitions, construction des forts de defense,la conquête de l’est pour enlever aux forces contre révolutionnaires une base militaire étaient des nécessités liées aux conditions matérielles de l’epoque.Il est evident,comme la Russie en 1917,la Chine en 1949 et toutes les autres revolutions,cette situation ne sera pas sans consequence.Une grande partie des ressources humaines et financières ne seront pas canalisées a des fins productives. 2-Dessalines, que Les réactionnaires et les philistins représentent bien à tort comme un médiocre administrateur ne fut autre qu’un grand visionnaire. Sous le pouvoir de Dessalines, les biens des colons seront nationalisés. Un organisme sera charge d’administrer, de contrôler la culture des biens agricoles et la mise en valeur des domaines, de centraliser la production du sucre. Telle fut la ligne politique économique tracée par Dessalines. »La proclamation de l’indépendance a eu pour effet juridique immédiat la disparition de la propriété coloniale. Le décret du 2 janvier 1804, supprime toutes formes déguisées et évoluées de la dite propriete.et, la constitution de 1805 confirme le transfert au patrimoine national de tous les biens fonciers ayant appartenu aux colons.LA CONSTITUTION DE 1805 DE DESSALINES PROCLAMA : « LA PROPRIETE APPARTIENT A LA NATION HAITIENNE ». Cette position de classe qui est de réunir entre les mains de l’état toutes les richesses des anciennes classes dominantes entra en contradiction antagonique avec les généraux noirs et mulâtres qui voulaient continuer à s’approprier de tous les biens des colons. Dessalines entendait que toute l’action politique fut employé a prévenir et, au besoin, à réprimer les abus de la richesse. Les généraux noirs et mulâtres n’eurent pas d’adversaire plus déterminé et convaincu: « les biens qui avaient appartenu aux blancs et qui auraient du rentrer dans le patrimoine de l’état, devinssent propriété de nombreux particuliers qui déjà avant la révolution avaient un bien être. On trouve des protecteurs, des complaisants, pour se faire mettre en possession de ces biens. N’est ce pas voler impunément ? Eh bien ! De même que je fais fusiller ceux qui volent des poules, des denrées et des bestiaux, je ferai mourir ceux qui permettent par complaisance qu’on se mette en possession des biens de l’etat.Qu’on ne pense pas que je parle un vain langage, car sur ma foi de Jean-Jacques, c’est ce que je ferai ». La politique agraire de Dessalines dégageait un double objectif :1-mettre les richesses agraires nationalisées sous le contrôle de l’administration des domaines afin d’enrichir le patrimoine national.2-rendre propriétaires les anciens esclaves au moyen d’une distribution équitable d’une partie des propriétés coloniales. Écoutons-le : « Nous avons fait la guerre pour les autres. Avant notre soulevement,les hommes de couleur, fils de blancs, ne recueillaient point l’héritage de leurs peres.Comment se fait il qu’après avoir expulse les colons, leurs fils réclament leurs biens ?Et les pauvres nègres dont les pères se sont restés en Afrique, ils n’auront donc rien ?Attention,negres et mulatres,nous avons tous combattu contre les blancs ;les biens que nous avons conquis en répandant de notre sang appartiennent a tous et je veux qu’ils soient distribues en toute équité ».Il n’y a que les révolutionnaires qui sachent et peuvent louer le génie intuitif et pratique de ce grand révolutionnaire qu’est Dessalines. Le rôle attribué a l’organisme d’administration des domaines constituaient la forme la plus avancée d’intervention de l’état dans la vie économique, concevable de L’époque (réf. Gérard pierre Charles, l’économie haïtienne et sa voie de développement). Sur le plan commercial, en même temps que le droit de propriété était refusé aux blancs dans le but de protéger l’intégrité nationale, il s’efforça d’orienter le commerce extérieur d’Haïti vers les marches les plus divers. Il refusa de traiter avec les anglais qui proposa une sorte de commerce monopole.il établissait avec les américains une commerce de parité. La question de la vérification des titres de propriétés fut l’expression de la lutte de classe entre deux tendances au sein des dirigeants de l’independance.Dessalines sera tué du complot orchestré par les deux composantes des nouvelles classes dirigeantes noires et mulatres.cette classe qui avant la révolution avait un bien être et désiraient le consolider. C’est l’ensemble des œuvres révolutionnaires qui explique, qu’après tant de temps, un homme comme Dessalines cristallise sur lui non seulement l’hostilité des classes dominantes et intellectuels haïtiens mais encore de manière croissante et durable, celle de la bourgeoisie française. Face aux revendications de la paysannerie pauvre et des masses populaires urbaines au cours du 19 e siècle et a l’apparition de la classe ouvrière, les classes dominantes d’Haïti vont vouloir effacer, refouler ou tout au moins défigurer et affaiblir le souvenir des idéaux dessaliniens fondes sur des idéaux de liberté et d’égalité qui se rattachent a ce compromis avec les masses populaires. On peut tuer un homme. Mais on ne pourra jamais tuer une idée qui plonge ses racines dans la réalité sociale la plus profonde. Des capois,des gonaiviens,des port au princiens,des cayens,des saint raphaelois,des jeremiens,des leoganais,des ouvriers, des travailleurs,des paysans pauvres , des etudiants,des intellectuels, des jeunes, des femmes, ils sont nombreux les militants qui déjà prêts a reprendre le sabre et le fusil tombes des mains de Dessalines au pont rouge le 17 octobre 1806.Nous avons le devoir de faire en sorte que son nom constitue tout un programme ,un drapeau, un appel a la rébellion qui résonne dans touts les dix départements et dans la diaspora. Les misérables mascarades des classes dominantes ne sauront retarde pas même d'une journée le moment de leur écroulement. L’exemple du fondateur de la patrie doit inciter les révolutionnaires haïtiens redoublé d'ardeur dans la lutte contre le semi-féodal, l'impérialisme et le capitalisme. Aujourd’hui encore, nous pleurons un grand ancêtre, un patriote révolutionnaire exemplaire, un militant héroïque. Mais nous savons que sa cause est invincible. Il est entré vivant dans l'histoire qui couvrira de mépris le nom de ses assassins. Car il incarne cette Révolution, cette émancipation définitive de laquelle toute la réalité de notre époque proclame ce que se donna comme épitaphe une autre grande victime de bourreaux abrutis, Rosa Luxembourg: J'ETAIS. JE SUIS, ET JE SERAI.

lundi, octobre 1 2012

Quelle tristesse pour le Nord spécialement la ville du Cap-Haïtien

Souvent je me demande y a-t-il des gens, des dirigeants politiques, des autorités du gouvernement, des représentants du pouvoir legislatif (député et sénateur), etc.. qui luttent pour défendre les intérets du département du Nord surtout et spécialement pour le progrès et le développement de la ville du Cap-Haïtien.

Cap-Haitien.jpeg

Je me demande aussi que font-ils (les responsables)? Ont-ils des projets pour un changement de l'état de vie de la population? Pensent-ils à la reconstruction et à la modernisation de la ville?

Belle_entree_Okap___Jacmel.jpg

Pouvez-vous m'en dire plus? Cette photo en témoigne ma générosité d'être digne et fils authentique du Nord, de ma ville chérie le Cap-Haïtien.

MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

vendredi, septembre 28 2012

Vidéo Manifetestation contre Martelly à Cap-Haïtien

L'ancien maire du Cap-Haïtien majistra Frito dénonce les malversations du député du Cap-Haïtien Kenston Jean Baptiste

__MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148__

Une idée de plus sur la manifestation contre le gouvernement de Martelly-Lamothe à Cap-Haïtien

Ce jeudi 27 Septembre 2012, la ville du Cap-Haïtien a reçu la deuxième manifestion anti-gouvernementale contre la cherté de la vie, le chomage, l'immoralité etc... mais aussi pour demander le départ de Michel Joseph Martelly au pouvoir.

N.B: Une troisième manifestation est prévue pour bientot.

MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

jeudi, septembre 27 2012

La manifestation anti-gouvernementale de ce jeudi 22 Septembre 2012 au Cap-Haïtien

Avant tout il faut féliciter la PNH car il a fait du bon boulot ce matin. BRAVO a tous les policiers

IMG_2050.jpg

IMG_2041.jpg

IMG_2042.jpg

IMG_2048.jpg

IMG_2049.jpg

406517_4653768822144_1658029240_n.jpg

548285_4653766942097_803901454_n.jpg

Sans oublier la présence de Moïse Jean Charles

199609_4653778222379_494475297_n.jpg

N.B: Selon Kétely Julien de l'IMED; il y avait 4 arrestations au cours de la manifestation d'aujourd'hui.

dimanche, septembre 16 2012

An nou kite yo pale pou nou. yap fel byen

Map fout pale pou nou, sa nou gen nou paka tann lan, grangou nou grangou se mwen ki di map pale tann. Tann pri diri a pral moute; tann se trop moun ki gen nan peyi a nap fout kite enpe nan yo mouri grangou apre na desann manje a. Ou tande prezidan! ou tande byen prezidan!!! Men pandan setan bay mwen 10 milyon pam lan nan kleb endigo avan maleeeeee

Kenston JEAN-BAPTISTE, député du Cap-Haïtien

kenston.jpg

MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

MANIFESTATION ANTI MARTELLY-LAMOTHE 21 Septembre prochain à Cap-Haïtien

Différentes manifestations sont prévues à Cap-Haïtien contre le gouvernement Martelly-Lamothe et leurs programmes de développement économique et social ainsi que la gestion politique des institutions de l'état à travers le pays spécialement à Cap-Haïtien mais aussi pour protester contre différents mensonges du président Martelly face à la vie chère, l'éducation gratuite, " Terios yo ke li te promèt li tap roule yo sèlman", laptop pou elèv lekol, etc....

Martelly_lamothe.jpg

La première manifestation aura gagnée les rue le 21 septembre prochain avec les ghettos du Cap-Haïtien à travers quelques organisations populaires qui vont chanter et faire passer leurs revendications, déjà les répétitions ont commencé, ils attendent tous avec impatience la date.

manifestation.jpg

Le fameux chant ne serait autre que:

" PEP AYISYEN KALANDIG TROP

SA YO TAP CHECHE A, YO TROUVEL"

N.B: le nombre de manifestation prévues n'est que de trois (3) d'ici la rentrée scolaire mais qui aura un rite de continuité pour atteindre un changement de la gestion politique du pays ou le départ de Michel Joseph Martelly.

Vous aurez un résumé de cet activité le 22 Septembre 2012

MONDESTIN SONY PASCAL, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

mardi, septembre 11 2012

Les vérités ou mensonges d'un président (Michel Joseph Martelly)....

277084_153371961365417_1716364_n.jpgJe me demande où se situent les réalisations du président Martelly, ou du moins qui dirige le pays qui FAIT QUOI pour ce pauvre pays.

Martelly_aux_cayes.jpg

laurent_lamothe_PM.jpg

QUI BENEFICIE QUOI? et pourquoi?

Haïti pral gen travay

Haïti pral gen anpil laptop pou jen elev yo kapab al lekol

Manje a pral desan

Trop kob tap depanse, men pral roule nan TERIOS

EDIKASYON GRATIS

LAME AP RETOUNEN

Mezanmi dim sa nou panse......... Edem jwen yon repons .......

Mondestin Sony Pascal, Cap-Haïtien, Haïti Tel: 50937951335 / 50933954148

Les vérités ou mensonges d'un président (Michel Joseph Martelly)....

277084_153371961365417_1716364_n.jpgJe me demande où se situent les réalisations du président Martelly, ou du moins qui dirige le pays qui FAIT QUOI pour ce pauvre pays.

Martelly_aux_cayes.jpg

laurent_lamothe_PM.jpg

QUI BENEFICIE QUOI? et pourquoi?

Haïti pral gen travay

Haïti pral gen anpil laptop pou jen elev yo kapab al lekol

Manje a pral desan

Trop kob tap depanse, men pral roule nan TERIOS

EDIKASYON GRATIS

LAME AP RETOUNEN

Mezanmi dim sa nou panse......... Edem jwen yon repons .......

Mondestin Sony Pascal, Cap-Haïtien, Haïti Tel: 50937951335 / 50933954148

lundi, septembre 3 2012

Demain ce serait le début de la fête patronale de Bord de Mer de Limonade

En parlant d’histoire de la ville

Bordemer.gifLe 24 décembre 1492, lors du premier voyage du Christophe Colomb, son navire amiral, la Santa Maria fait naufrage au large de la localité de Bord de Mer. Grâce au hommes de la tribu du cacique du Marien Guacanagarix, que Colomb avait rencontré l'avant-veille, la plus grande partie de la cargaison fut débarqué sur la terre ferme. Dans l'impossibilité d'emmener tous les hommes de son équipage sur les deux navires qui lui restai,le navigateur prit alors la décision d'implanter le premier établissement européen permanent du continent américain baptisée la Navidad, localisé sur le site du village d'En Bas Saline.

Sur les 39 hommes laissés sur place dans un petit fortin édifié avec le bois du navire échoué, aucun n'aura survécu avant le retour de Colomb année suivante. La brutalité et l'avidité des nouveaux colons, aurait conduit les indiens Taïnos à les massacrer par vengeance.

Des fouilles effectuées depuis 1979 par les archéologues américains, ont permis de confirmer la présence des colons espagnols sur le site du village d'En Bas saline2.

Grosso modo on peut dire que Bord de Mer de Limonade a son portée historique comme la majorité des villes du département du Nord.

Plus de detail sur cette ville historique avec un résumé de la fête dès 5 Septembre avec le député Gluck Théophile

559148_3541586014684_168838918_n.jpg

Mondestin Sony Pascal, Cap-Haïtien, Haïti

Tel: 50937951335 / 50933954148

METROTECH ELECTRONIC CENTER

Cette institution a pour slogan la technologie à votre portée

Pub_METROTECH.jpg

A cet endroit vous trouveriez presque tout en terme de technologie, telle Laptop, Cellulaire, TV flat screen, Ordinateur PC etc... Mais sincèrement tout; absolument tout à cet endroit se vend a bon prix. (Prix piyay)

Pub_METROTECH.jpg

Mondestin Sony Pascal, Cap-Haïtien, Haïti

50937951335 / 50933954148

Encore du nouveau sur le blog!!!!!!!

Une publicité ce n’est pas un simple affichage ou une diffusion qui mentionne l’ouverture d’un espace donné à telle ou telle autre chose quelconque et que les gens doivent passer voir et contempler mais en réalité c’est une annonce qui invite et encourage la population à l’utilisation ou à la possession d’un ou des produit(s) qui est et sont bon(s) et utile(s) a la personne mais aussi de bonnes qualités et qu’il ne faut laisser passer l’occasion de prendre.

pub.jpeg

Ainsi le blog vous donnera l’ensemble de meilleures adresses et business du pays spécialement le Nord.

Mondestin Sony Pascal, Cap-Haïtien, Haïti

'' 50937951335 / 50933954148''

samedi, septembre 1 2012

PLUS DE 20 ANS LE CHAMPIONAT NATIONAL EN HAITI

Foot.jpegLa chute de la dictature en Haiti en fevrier 1986 n'a pas seulement libéré la parole; l'organisation du football sera "democratisée" avec l'intégration des clubs de ville de province comme membre à part entière, faisant partie de l'assemblée générale de la plus grande istance du football national.

Ce crédit est à l'actif des dirigeants de l'aigle noir(en ex:Frantz Calixte) ,de Cavaly( Patrice Dumont) de Valencia(Theagene),de Baltimore(Nono) du Tempete (Dorsainvil) du Fica (Bob Dugue) et bien d'autre.

logo_FHF.jpeg

Sans perdre de temps sur la direction d'Eddy Bertin du club Victory le championat de haut niveau sera mis sur pied en Haiti. Les critères de recrutement des clubs qui joueront la première compétiton nationale ne seront pas basées sur l'aspect sportif a proprement parlé.

Les clubs se doteront comme cela se fait dans tous les pays du monde de leur propre ligue de football pour organiser le championat national, M Yves Jean Bart grand beneficiare de la lutte de l'ensemble de ces dirigeants qui aspiraient a une meilleure organisation du sport roi en Haiti ne permettra pas a cette ligue de perdurer pour des raisons strictement personnel.Son but est de controler le foot haitien à tous les niveaux.

L’occasion est bonne de revenir sur l’histoire d’un championnat qui n'est pas parvenu à se stabiliser et à gagner en maturité. Après tout c’est normal, 22 ans, c’est plus que l’âge de la majorité au pays de Dessalines.

Le premier championnat structuré de foot au niveau du pays est né en 1990 sous l’appellation de championat de haut niveau. Il n’y a, au départ, plus de vingt clubs a prendre part, propriétés des classes moyennes locales : de differentes profession liberales. Les joueurs sont amateurs et la plupart en grande majorite ne bossent nulle part. C’est encore la préhistoire pour ce sport très popularise en Haiti qui domine depuis des temps tous les autres disciplines.

Saison après saison, pourtant, la ligue nationale est morte et enterrée. Elle n'a pas eu le temps de se structurer et se faire une place dans le paysage sportif national.

Normalement après plus de 20 ans,ce football s'est accru en maturation, l'existance de la LINAF devrait actée en 2012 sur deux principes majeurs : la professionnalisation et une plus grande indépendance des clubs vis-à-vis du mecenat.

L’euphorie de la nouveauté… puis la chute Toujours partant dès qu’il s’agit de tester des nouveaux trucs, les haitiens se passionnaient rapidement pour cette nouvelle organisation du football, qui drainait beaucoup de spectateurs sur tous les terrains d'haiti qui recevrait cette competition. Il faut dire que le paquet allait être mis par le Zenith,le Violette, le Racing de Port-au-prince,le Crioca,le Roulado de la Gonâve pour plaire au plus grand nombre, avec la venue de joueurs étrangers, d’Amérique du Sud majoritairement.

L’ancien joueur et capitaine de la selection du Bresil championne du monde en 1970 dirigera le Violette comme entraineur principal du vieux tigre. Encouragées par ce succès inaugural, les instances font grossir leur « chose » : de 20 clubs en 1990, le championnat passe à entre 24 ou 25 en 3 ans, puis 20, 18 et 16 en 1999. Une croissance aussi fulgurante n’est pas sans conséquence sur le niveau général pratiqué, qui baisse.

Autre problème : le pays est touché par une crise économique lors de ces dernières années. Or, les finances desclubs restent encore très majoritairement dépendantes du mecenat.

Beaucoup de joueurs étrangers et de dirigeants abondonnent le football. Finie l’époque des Tassot Septimus, d'Harold(zenith), Mazouka(V.A.C) etc. Résultat, les affluences sont divisées par deux,trois,quatre dès que Dadou Jean-Bart s'est approprie du football; une reconstruction vers des bases solides.

A ce tournant , les responsables de la fédération,de l' Etat haitien et les dirigeants des clubs doivent décider de remettre un peu d’ordre. Cette année, lechampionnat passe de 15 à 12 clubs et l'existance d'autres divisions inférieures . Cette forme de réorganisation permet d’offrir une part supplémentaire d’enjeu, grâce aux promotions/relégations.

Il faut que des règlement se standarisent également, suivant celui des grands championnats européens. Autre chose : le paquet doit être mis désormais sur la participation des clubs de haut niveau, de tableau à la Ligue des champions Concacaf, pour faire connaître le football haitien en dehors du territoire, pas dans le sens des clubs de St marc qui sont livrés à eux mêmes sans l'appui de la nation.

Surtout, un effort particulier doit se faire pour encourager la formation des jeunes. Des centres de formations régionaux devront être créés, dont pourront profiter les clubs.

La reconstitution de la LINAF représente l'avenir. Les premiers bénéfices d'un vaste projet à long terme de développement du football, qui doit être entreprrendre sur un plan quinquenal , ne tarderont pas à se voir. Le championnat gagnera en homogénéité.

Autre motif de satisfaction, les joueurs et techniciens locaux seront émancipés. Un quota de joueurs étrangers –Brésiliens majoritairement – peuvent être mis en place pour encourager le phénomène.

L’équipe nationale en profitera, de même que les clubs européens, sud americains du major league qui récuperont des joueurs haitiens excellemment formés etmieux adaptés au football international que par le passé . Après tout, ce temps d’existence, la LINAF aura su apprendre de ses erreurs et exister en propre.

Désormais installée sur des bases solides, elle doit néanmoins pouvoir continuer à progresser, d’autant plus que la concurrence est désormais rude dans la zone Concacaf. àvous les dirigeants de club de faire vos jeux.

STANLEY JEAN-MARY(DOUDY)

Sainte Rose de Lima 300 ans (Aout 2012)

Pour la celebration des 300 ans de la Grand'Rivière du Nord, c'etait comme à l'accoutumée

IMG_3337.JPG

IMG_3338.JPG

  • Septen &Tropic

IMG_3377.JPG

  • Festival et

IMG_3339.JPG

IMG_3341.JPG

IMG_3342.JPG

Dj LIL Mix te mete anpil animasyon...

IMG_3340.JPG

Presque rien du tout et de spécial pour honorer les Grands Hommes et Femmes qui ont gravé leurs noms dans l'histoire de cette ville.

Uniquement la présidenc dans des travaux routiers et de réamenagemen de quelques endroits de la ville. (Epi anyen anko)

Attention aux guerites de Barière Boutèy (Men sa mwen tap di a) !!!!!

Nan bouch plizyè moun ki abite nan zon Baryè Boutèy, depi yè se yon sèl chante kap chante kise : " Si se mwen menm kite vole bef, baton ta tire mwen, men kan se gran neg yo hhhhhhhuuuuuummmmmmmm !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "

IMG_3277.JPG

Se fason moun nan zon ap eksprime endinyasyon yo fas a kantite kob ki debloke pou amenajman nan guerit yo men sak pi rèd la se kanpe travay la gentan kanpe depi kèk jou pandan menm li poko fini.

IMG_3274.JPG

IMG_3276.JPG

Sakap pase? Sa ki gen? Pèson pa konnen. Mezanmi li pa nomal e li pa lojik pou nenpot travay ki ap itil nou e ki ap bon pou tout kominote a pou se konsa sa toujou ye, yon pakèt tan, anpil kob epi anyen ki serye, pafwa yo fèl ak mechanste poul pa dire pandan ke majorite popilasyon an nan mizè pa gen kob, yo pa kapab jwen travay. Antouka an nou remèt bagay yo nan men Bondye.

Mondestin Sony Pascal 50937951335 / 50933954148

- page 2 de 7 -